Search

Zagreb à travers les siècles

Brève histoire de Zagreb

La ville de Zagreb actuelle est née de deux agglomérations médiévales qui se sont développées durant des siècles sur deux collines opposées. La première mention écrite de Zagreb date de 1094, année à laquelle un évêché fut inauguré à Kaptol, alors que la communauté voisine de Gradec est déclarée ville royale libre en 1242. Ces deux communautés étaient entourées de solides murailles et de tours, dont les vestiges ont été préservés jusqu'à nos jours.

 

Pendant les invasions turques en Europe, entre le 14e et le 18e siècle, Zagreb constitue un important rempart frontalier. La rénovation baroque de la ville aux 17e et 18e siècles change l'aspect de Gradec et de Kaptol. Les vieilles maisons de bois sont détruites alors que des palais luxueux, des Eglises et des couvents font leur apparition. La ville s'enrichit grâce à de nombreuses foires commerciales et de nombreux ateliers artisanaux.

 

Des riches familles de nobles, des serviteurs du roi, des hauts représentants religieux ainsi que des marchands fortunés en provenance de toute l'Europe s'établissent à Zagreb. De nombreuses écoles et hôpitaux voient le jour et les habitants acceptent les coutumes culturelles des capitales européennes. La ville dépasse ses frontières médiévales pour s'aventurer dans la plaine. Les premiers jardins publics et les premières grandes propriétés rurales font leur apparition. Zagreb confirme sont statut de centre administratif, économique et culturel de la Croatie.


La fusion de Kaptol et de Gradec ainsi que de ses environs en la seule et unique ville de Zagreb en 1850 accélère le développement de la ville. Un tremblement de terre dévastateur engendre dès 1880 la rénovation et la modernisation de nombreux quartiers et constructions vétustes. Des bâtiments publics sont érigés, des parcs et des fontaines sont aménagés, et on introduit des transports publics et des services communaux.

Au 19e siècle, le nombre d'habitants est décuplé. Le 20e siècle apporte à Zagreb l'esprit de la sécession. Zagreb est alors un centre fortement urbanisé, en relation étroite avec les centres artistiques, culturels et scientifiques européens de l'époque. Avec l'accroissement des richesses et de l'industrie, la ville s'étend rapidement dans les années 1960 vers la plaine qui longe le fleuve Sava où pousse une ville contemporaite et professionnelle, prête à relever les défis du troisième millénaire.

 


Survol d'événements historiques
Vers 600 après J.-C. Effondrement de la province romaine Scitarjevo (Andautonia). Les Croates arrivent dans ces contrées; les preuves les plus anciennes de leur arrivée sont des tombes situées au Visoki brijeg à Velika Gorica.
879. Les terres situées entre les fleuves Sava et Drava, ce qui inclut donc la région de Zagreb, sont intégrés dans le royaume croate de Tomislav, couronné le premier roi des Croates en 925.
1094. Le roi hongrois Ladislav inaugure un évêché.
1134. Mention du roi Ladislav, fondateur de l'évêché, du premier évêque et du reste du clergé dans une charte.
1217. Fin de la construction et sanctification de la cathédrale, qui souffre par la suite fortement des invasions tatares en 1242.
1242. Pour récompenser les habitants de l'aide qu'ils lui ont fournie face aux attaques des Tatares, le roi hongro-croate Bela IV accorde à Gradec la Bulle d'Or.
1355. Mention de la première pharmacie de Zagreb.
1557. La ville est à nouveau en danger face aux Turcs. Première mention de Zagreb en tant que capitale.
1607. Fondation d'un lycée jésuite avec six classes.
1624. La foudre frappe le toit de bois de la cathédrale, le feu se propage. Les incendies étaient fréquents avant l'introduction systématique de briques dans la construction.
1664. Les Jésuites inaugurent la première imprimerie de Zagreb.
1669. Le roi austro-hongrois Léopold I. confirme par une charte le statut d'université à l'académie royale.
1767. Le conseil royal choisit Varazdin comme son siège temporaire.
1771. Parution à Zagreb du premier hebdomadaire en latin: Ephemerides Zagrebienses.
1776. Le siège du gouvernement revient de Varazdin à Zagreb.
1834. Le premier théâtre permanent de Zagreb ouvre ses portes sur la Place St-Marc.
1850. En intégrant sa périphérie, Zagreb devient une ville unie, avec comme premier maire Josip Kamauf, un ancien magistrat de Gradec.
1862. Ouverture de la première voie ferrée entre Zidani Most, Zagreb et Sisak.
1880. Un terrible tremblement de terre frappe la ville en novembre.
1891. Mise en service du premier tramway, tiré par des chevaux. Le premier tramway électrique entre en usage en 1905.
1896. Projection du premier film à Zagreb.
1901. Les premières voitures font leur apparition dans les rues de la ville.
1909. Première grande exposition commerciale.
1926. La première station de radio voit le jour, la première en cette partie de l'Europe.
1956. Première émission de la télévision de Zagreb.
1957. Début de construction de grands quartiers résidentiels sur la rive sud de la Sava.
1964. Dans la nuit du 24 octobre, la Sava déborde et détruit ou endommage des milliers de maison. C'est l'inondation la plus grave qu'a connu Zagreb.
1979. Les voies des tramways franchissent la Sava.
1987. Zagreb accueille l'Universiade, une grande manifestation sportive internationale.
1990. 30 mai, première session du Parlement après les élections démocratiques.